Les meilleures activités physiques pour favoriser notre santé mentale

Publié le : 04 avril 20239 mins de lecture

Le sport est bon pour la santé mais pas seulement. Il calme l’esprit , aide à modérer le stress , l’humeur , combat la dépression et peut aider à prévenir et à gérer même les problèmes de santé mentale les plus graves . Il n’est pas nécessaire de pratiquer une discipline à un niveau compétitif mais il suffit de s’entraîner quelques heures par semaine pour se sentir déjà mieux. « Mens sana in corpore sano », c’est-à-dire un esprit sain dans un corps sain, fait précisément référence à la relation étroite qui doit exister entre le bien-être mental et physique.

Comment le sport favorise-t-il une bonne santé mentale ?

Plusieurs études ont confirmé les bienfaits du sport non seulement pour le bien-être physique mais aussi pour le bien-être mental :

  • L’exercice affecte les niveaux de sérotonine, stimulant les hormones adrénaline et noradrénaline, qui améliorent l’humeur ;
  • L’activité physique libère des endorphines , des substances chimiques produites par le cerveau qui régulent l’humeur, réduisant les niveaux de stress ;
  • La participation à des sports d’équipe améliore la résilience , l’empathie et les compétences sociales ;
  • Le sport permet d’ améliorer le développement cognitif , la créativité et la concentration ;
  • Le sport nécessite de se fixer des objectifs, de se coordonner avec le thème et de travailler pour les atteindre, d’augmenter l’estime de soi et la confiance en soi et envers les autres et l’affirmation de soi ;
  • Le sport permet de passer plus de temps à l’extérieur et de libérer son esprit des soucis ;
  • Faire du sport aide à améliorer l’attention, la maîtrise de soi et la résolution de problèmes ;
  • Le sport améliore la perception de sa santé physique ;
  • Le sport nous permet de mieux dormir et donc d’être plus reposé.

À lire en complément : Santé mentale : voici les aliments qui peuvent vous aider

De combien d’exercice avons-nous besoin pour réduire le stress ?

Il n’y a pas de règle absolue que nous pouvons utiliser pour tout le monde. Il y a aussi des gens qui ont besoin de se détendre pour réduire le stress plutôt que de faire une activité physique intense. En général, cependant, on peut dire qu’il n’y a que nous qui pouvons nous rendre compte de la quantité d’activité physique à faire pour se sentir bien, régénéré.

Parfois, une marche rapide de 20 minutes (également recommandée par les cardiologues pour la prévention cardiovasculaire) suffit, mais l’important est de ne pas en faire trop : notre corps, dans toutes ses fonctions, a des limites qu’il faut apprendre à reconnaître et à respecter. C’est précisément ces dernières années que la recherche scientifique nous alerte sur les excès. On peut comparer notre corps à une voiture, aussi puissante soit-elle, on ne peut pas s’attendre à ce qu’elle aille toujours au maximum sinon le moteur va exploser, tout comme cela pourrait arriver à notre corps. 

À explorer aussi : Herbes relaxantes et suppléments naturels pour retrouver une bonne santé mentale

Sport individuel ou collectif : lequel choisir ?

Assurément en groupe , pour diverses raisons, d’abord parce que cela nous permet de socialiser, de nous impliquer. Le confinement a laissé en chacun de nous des signes « psychologiques » que nous porterons avec nous pendant un certain temps et qui sont encore plus visibles chez les adolescents. Pensons par exemple à l’utilisation excessive des médias sociaux, des différents appareils dont nous disposons, téléphone, tablette, TV pour ne citer que les plus courants qui nous font perdre du temps et nous font presque vivre une réalité parallèle faite de numérique ou de virtuel et non -de vrais contacts, avec le risque qu’en réalité il soit encore plus difficile d’interagir, surtout pour les personnes plus introverties.

Ainsi, une activité physique de groupe organisée et gérée par un coach aide beaucoup à surmonter ces barrières de l’inconfort psychologique . Mais réfléchissons aussi à quel point nos rythmes de sommeil et de réveil ont changé, nos horaires sont différents de ceux que nous avions avant le confinement et même dans ce cas, pratiquer une activité physique régulièrement, peut-être le matin, aide notre corps à rétablir ces équilibres perdus et peut-être même nous faire sentir plus heureux, nous aidant certainement aussi à gérer le stress .

Les exercices aérobiques : efficacité prouvée

Les exercices aérobiques( comme le jogging, la course, la natation ou d’autres activités cardio) mais aussi les exercices anaérobies comme le yoga semblent être plus efficaces pour réduire les niveaux d’anxiété.

Évidemment, la meilleure activité est celle que vous appréciez le plus , que ce soit la natation, les sports collectifs ou la danse, l’important est de bouger et de faire du sport.

Si l’objectif est d’améliorer la condition physique, la variété des exercices est importante, mais pour les effets psychologiques, l’activité physique la plus efficace est celle que vous aimez et que vous aimez faire.

Le mieux est de pouvoir en faire un mode de vie, alliant exercice régulier et mouvement quotidien. Cela soulage non seulement l’anxiété, la dépression et d’autres troubles psychologiques, mais prévient également leur apparition et régule les sautes d’humeur naturelles.

Une étude a révélé que les effets antidépresseurs de l’exercice s’appliquaient de la même manière aux participants qui suivaient des cours d’aérobic en groupe réguliers qu’à ceux qui faisaient le même entraînement à la maison seuls.

L’important est la cohérence, car au fil du temps, le cerveau en vient à associer l’exercice à cette explosion de produits chimiques qui vous rendent heureux, vous donnant envie de le faire encore et encore.

Une fois que vous avez établi une routine régulière, vous pouvez augmenter la fréquence, par exemple en passant de deux fois par semaine à quatre fois par semaine. En fait, une étude réalisée en 2019 par des chercheurs de Harvard a révélé une diminution de 26 % des risques de dépression si vous faites du sport régulièrement.

N’oubliez pas qu’immédiatement après un exercice aérobique de haute intensité, il est possible de se sentir dérangé ; les symptômes physiques comme la transpiration, les tremblements ou l’hyperventilation peuvent aggraver votre humeur, mais dans les 15 à 20 minutes, tout disparaîtra et vous commencerez à vous sentir mieux.

Les bienfaits de la course à pied pour le cerveau

L’un des gestes les plus simples pour activer la libération des hormones du bien-être est la course à pied. Le jogging fait circuler plus de sang dans l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, la partie du cerveau qui réagit au stress et à l’anxiété, améliorant la fonction et l’humeur. En même temps, il sera plus facile de gérer les situations stressantes. Même après seulement 10 minutes, courir provoque un pic d’activité électrique dans des zones importantes du cerveau qui sont essentielles au traitement des émotions.

Sport et santé mentale : avec la natation

Lorsque nous sommes stressés ou anxieux, notre respiration devient plus rapide et moins profonde. Cela peut déclencher des mécanismes d’anxiété, allant jusqu’à la confusion mais aussi des états de panique. La natation incite ceux qui la pratiquent à réguler leur respiration. Le rythme cardiaque et la pression artérielle sont abaissés en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins, la digestion est stimulée et le corps peut se détendre. La respiration rythmique dilate également le diaphragme, qui masse le système lymphatique. Le corps libère 70% des toxines par la respiration, la natation est donc un excellent moyen de s’en débarrasser.

Une étude coréenne a montré que la natation répare les dommages cérébraux causés par le stress, favorisant la création de nouveaux neurones.

Danse et santé mentale

Selon de nombreux experts, quiconque souhaite pratiquer une activité qui prend soin de sa santé mentale devrait envisager la danse. Apprendre et mémoriser de nouveaux pas dans un cours de danse active de nombreuses voies neuronales dans le cerveau, aidant à le garder fort, actif et en bonne santé. De plus, la danse peut réduire l’anxiété sociale, tout en renforçant l’estime de soi et la confiance.

Sport et santé mentale : yoga

Les bienfaits du yoga sur la santé mentale sont si largement reconnus qu’en septembre de cette année, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’il devrait être proposé dans les cabinets pour lutter contre l’augmentation des taux de dépression.

Une partie de l’efficacité du yoga provient de sa capacité éprouvée à relâcher les tensions et à abaisser les niveaux de cortisol. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont tendance à avoir des niveaux élevés de cortisol, l’hormone du stress.

Plan du site